×
footer logo
© 2017 VICE Media LLC
×
 

J’ai fait la tournée des bars bruxellois en commandant à chaque fois une bière typiquement féminine

LB
Laurane Bindelle, Photo: Matías Antu

April 27, 2018, 09:03

« Qu’est-ce que tu penses du concept de "bière féminine" ? C'est de la merde, je dirais. »

« Boire comme une fille ». Voilà une affirmation particulièrement débile. Je ne suis pas du genre à relever toutes les remarques sexistes qui me sifflent à l’oreille, mais pour être honnête, celle-là me titille un peu. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les femmes ont rattrapé les hommes en matière de consommation d’alcool. Et ce phénomène est encore plus présent chez les jeunes nés dans les années 1990.

Quand il s’agit de bière, si les hommes savent pourquoi, les femmes quant à elles, fermentent – encore et encore – dans des litres de mousse fruitée. Les clichés voudraient voir les femmes considérer une pinte avec autant d’envie qu’un alcoolique convoiterait un verre de Kidibul. Mais dans la réalité, les filles ne restent pas cantonnées au classique verre de vin blanc, de Spritz ou tout autre cocktail coloré. Une autre étude indique que 86% des femmes consomment de la bière lorsqu’elles prennent un verre dans un café, et que seulement 20% d’entre elles optent pour une bière fruitée.

Alors, que s’est-il passé dans le petit monde du breuvage houblonneux ? Existe-t-il réellement une distinction entre « bière de fille » et « bière d’homme » ?  L’heure du test a sonné. J’ai fait la tournée des bars à Bruxelles et dans chacun d’eux, j’ai commandé au personnel masculin, « une bière qui plaît aux filles ».

Brussels Beer Project

VICE: Bonjour. Qu’as-tu à la carte comme bière féminine ?
Féminine ? Si tu veux j’ai une bière à la cerise. Un peu acidulée, pas trop sucrée. Ou alors, une bière qui plaît autant aux hommes qu’aux femmes : la Jungle Joy à la purée de fruits de la passion et à la mangue.

Quelle différence y a-t-il entre une « bière pour homme » et une « bière pour femme » ?
Pour être très franc avec toi, il n’y a pas de distinction entre les deux. Il y a plutôt les gens qui aiment la bière d’un côté, et ceux qui l’aiment moins de l’autre. Mon ex-copine buvait de l’Empire Stout, une bière noire bariquée en fût de chêne avec des cognacs et des whiskys.

Es-tu parfois confronté à des clichés sexistes dans ta profession ?
Quand un homme dit : « c’est une bière de gonzesse », souvent, cela signifie que c’est une bière légère en alcool. Ils auront tendance à dire que « si elle n’est pas à 8.2%, c’est une bière de femme ».

Le Roi des Belges  

Hello, aurais-tu une bière typiquement féminine à me servir ?
Une bière féminine … Une bière sucrée quoi ?

Je ne sais pas. Que me conseilles-tu ?
« Féminine », c’est un peu réducteur. C’est carrément un peu sexiste. Ça veut dire quoi « féminine » ? Quels sont tes goûts ? Est-ce que tu aimes le sucré ou l’amertume ? Est-ce que tu aimes quand c’est fort ou quand c’est doux ?

À vrai dire, je ne m’y connais pas très bien.
Allez, je vais te faire une blanche. Une Pater Lieven au fût, ça te va ?

C’est parfait. Qu’est-ce que tu penses du concept de « bière de femme » ?
J’ai répondu « sucrée » au début à cause des nombreux clichés, mais il n’existe pas de bières de femme. Même si de manière générale, les femmes commandent des Pêcheresses ou des bières à la framboise bien sucrées.

Delirium Café

Hello, aurais-tu une bière féminine à me proposer ?
Euh… fruitée ? Tu aimes bien quoi comme fruits ?

Je ne sais pas. Pour toi, une bière féminine c’est forcément une bière fruitée ?
Je ne vois que ça, ou alors j’ai la Ruelle Estivale. Elle est douce et amère à la fois, un peu comme les femmes en fait. Tiens, goûte.

Je ne la trouve pas si amère. Pourquoi m’as-tu servi cette bière ?
Parce qu’elle n’est pas très forte en alcool, 5% seulement. Et en tous cas, elle plait beaucoup aux femmes. Elle est assez facile à boire.

Et si je te dis « bière de femme », à quoi penses-tu ?
Ça me fait rigoler parce qu’il y a énormément de femmes qui boivent de la bière ! Et beaucoup adorent les bières fortes.

Tu m’as proposé une bière avec un faible taux d’alcool. Selon toi, les femmes tiennent moins l’alcool que les hommes ?
Statistiquement… oui. Maintenant, je t’ai proposé une bière un peu moins forte parce qu’il est assez tôt. Je ne vais pas te proposer un truc à 12 ou 14%, sauf si je tiens à te saoûler.

Moeder Lambic

Hello, j’aimerais une bière féminine s’il te plait.
Je te conseille une petite Grisette. Elle n’est qu’à 3.5% d’alcool avec une petite acidité. Ça goûte les fruits des bois, c’est assez sympa !

Et pourquoi penses-tu que c’est une bière féminine ?
Le mot féminin est assez connoté. Du coup je pars directement vers une certaine catégorie de bière : une bière plus légère et fruitée.

Si je t’avais demandé de me servir un bonne « bière d’homme », que m’aurais-tu servi?
C’est clair qu’il y a des stéréotypes. Je t’aurais sûrement servi une bière plus forte. Peut-être une Westmalle.

Tu m’as servi une bière à 3.5%. Penses-tu que les femmes tiennent moins bien que les hommes ?
Je préfère ne pas te présenter ma copine, parce qu’elle boit beaucoup plus que moi !

Brasserie de l’Union

Qu’est-ce que tu as à me proposer comme bière féminine ?
Un truc sucré ? On a la Pêcheresse ou la Kriek.

Je n’ai pas dit « sucrée », j’ai dit « féminine ».
Ce sont souvent les femmes qui commandent des Krieks, alors j’ai automatiquement pensé à ça. Voilà une Kriek Boon, beaucoup moins écœurante que la Kriek Belle-Vue.

Les femmes commandent-elles vraiment plus de Krieks ?
Oui, 90% des krieks sucrées vendues ici sont bues par des femmes.

Qu’est-ce que tu penses du concept de « bière féminine » ?
C’est de la merde, je dirais.

Et en tant qu’homme, y a-t-il une bière que tu ne boirais pas parce qu’elle est trop féminine ?
Non, je m’en fous. Par contre je ne commanderais jamais de bière sans gluten. Pas parce que je suis un homme, mais juste parce que je trouve ça ridicule.

Supra

Salut. Qu’as-tu à me conseiller comme « bière de fille » ?
Tu veux une bière aux fruits ? J’ai Kriek, Pêcheresse, Framboise et une Faro aussi.

Une Pêcheresse alors s’il te plait. Pourquoi ne m’as-tu proposé que des bières fruitées?
C’est souvent ce que les filles préfèrent. Mais j’ai d’autres trucs légers et sympas qui passent bien aussi.

Pourquoi absolument « légers » ?
Parce que c’est plus facile à boire et que tu m’as demandé une bière de femme. Maintenant, c’est vrai que le temps de sortir la bouteille, je me suis dit que j’aurais pu te proposer autre chose. Parce qu’en effet, on a aussi des femmes qui boivent comme des hommes ici.

Ça veut dire quoi « boire comme un homme » ?
Je ne sais pas. Je suis me sens un peu con d’avoir dit ça.

Après m’être enquillé six bières, autant dire que le bilan est plutôt mitigé. Entre les Krieks, Pêcheresses, blanches, Grisettes et compagnie, aucune proposition ne m’a vraiment étonnée.

Les serveurs, souvent mal à l’aise dans un premier temps, n’ont cessé de me diriger vers une catégorie de bières bien déterminée. Est-il plus facile de se conformer aux clichés que de tenter de changer les habitudes ? Si en règle générale le discours tentait de rester prudent et se voulait dans un premier temps non genré, l’expérience semble prouver le contraire : l’adjectif « féminine » semble toujours aller de pair avec les termes « fruité, sucré et léger ».

En outre, il semblerait surtout qu’il soit difficile pour les femmes de se bourrer la gueule, au vu du faible taux d’alcool présent dans ces bières dites « de filles ». Même si je n’ai rien contre ce genre de bières, dans ce cas-ci, elles sont la preuve que les femmes sont encore et toujours considérées comme incapables d’apprécier – et de tenir – la bière.

Inspiré par l’article d’une collègue hollandaise.

Pour plus de Vice, c’est par ici.

Logo